Ce jeudi, la Banque centrale européenne a révisé ses taux à la hausse, passant de zéro, niveau fixé depuis 2016, à 0,50%, tandis que celui taxant une partie des liquidités bancaires non distribuées en crédit, remonte de -0,50% à zéro. Une décision historique, consécutive à l’inflation record qui touche le continent.

Les candidats à l’accession vont avoir de plus en plus de mal à se faire financer par les banques, la solution du crédit vendeur va être une alternative.

https://www.tf1info.fr/economie/hausse-historique-des-taux-par-la-bce-quelles-consequences-pour-les-emprunts-immobiliers-2222611.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.